Lettre à « Science & Vie » du 31 Aout 1996

 

 

 

 

Ceci est le texte (légèrement modifié) de ma lettre de rectification envoyée à la revue Science & Vie suite à leur article d’Aout 1996 relatif aux ovnis.

 

P 9B

 

Enfin, vous présentez la fameuse ‘’soucoupe volante’’ directement issue des travaux de Monsieur Jean–Pierre PETIT sur l’aérodyne MHD, qui les a présentés à l’académie des Sciences de Paris le 21 Juillet 1975 sous le titre : « convertisseurs MHD d’un genre nouveau » ; parus en Octobre 1975 et repris en 1ère page dans votre N° 702 de Mars 1976 et expliqués P42 à P49.

 

D’ailleurs dans cet ancien article il y a des réponses aux questions encore posées dans celui d’Aout 1996 : par exemple le poids du moteur (générateur), réduit car utilisant la fusion nucléaire par procédé MHD ; d’aucun argüeront le poids ‘’incompressible’’ des panneaux antiradiation : mais comme le fait remarquer M. Petit, ça montre encore une certaine lourdeur d’esprit : des réactions nucléaires (et non des moins énergétiques) ne produisent quasiment aucune radioactivité (en fait si, mais pas de neutrons), comme :

He3 + D à He4 + P

B11 + P à 3 a  (soit 3 He4)

He3 + He3 à He4 + 2 P

Pas de neutrons émis !

 

[ . . . . ]

De plus ce principe de générateur thermonucléaire MHD est une voie à explorer pour la conquète de la fusion, dont les fameux tores de confinement (qui ont réussi à initier des réactions) ont un problème de taille : comment maintenir une fusion continue qui requiert forcément un apport de matière fusible et une extraction des produits également continue ?

 

Autre remarque : dans le système de locomotion MHD ce n’est pas le fluide qui pousse sur l’engin (à l’aide d’une dépression à l’avant et d’une surpression à l’arrière) de façon mécanique, mais de façon magnétique : comme le rotor et le stator d’un moteur électrique placé dans l’espace sans attaches : le stator se mettrait aussi à tourner entrainant une charge à l’occasion.

 

Idem pour l’aérodyne MHD (ou soucoupe volante), il est comme le ‘’stator’’ d’un moteur électrique, ce qui ne l’empèche pas de bouger puisque placé ‘’en l’air’’, sans attaches ; et l’air ionisé constitue le ‘’rotor’’.

Ceci est le principe de la propulsion MHD ; mais en même temps elle permet de ne plus pousser inutilement contre l’air, puisque son écoulement peut être totalement domestique : pression identique sur tout l’engin, aucune surpression à l’avant, on peut même y rajouter une dépression à l’occasion ! (encore que, ce n’est pas nécessaire)

 

P 10A

 

Petite rectification supplémentaire : un champ magnétique engendre une force (donc génère un déplacement) sur des ions uniquement s’ils y a déplacement relatif (un courant électrique ici entre 2 électrodes de la surface de l’engin dans la pellicule d’air ionisé)

Ceci, comme vous le constatez, confirme nombre de témoignages d’ovnis sur les effets relatés, y compris les ‘’vagues de chaleur’’ ressenties parfois par les témoins, qui sont facilement explicables par des phénomènes d’induction dus à des champs magnétiques variables où à un système d’ionisation par hyperfréquences entrainant une chauffe des corps contenant de l’eau (comme les fours à micro–ondes).

 

Ces mêmes radiations peuvent expliquer les répercussions (bénéfiques ou maléfiques) sur la santé de certains témoins : guérisons, cicatrisations, mais aussi apparition de troubles divers : nausées maux de tête, somnolence anormale…

D’ailleurs des guérisons accélérées auraient été obtenues en laboratoire à l’aide de ces radiations.

 

M. Petit attire l’attention sur la sensibilité des tissus vivants ainsi que le psychisme humain par ces rayonnements (les hyperfréquences, VHF) modulées en très basse fréquences (env. 10 à 10 000Hz) à excitation du nerf auditif.

 

Les ovnis ne peuvent donc pas être d’origine terrestre (c’est–à–dire humaine, bien que fesant parfaitement appel à une physique connue) car comme on l’a vu les problèmes du réacteur (thermo–)nucléaire dépassent de loin les expérimentations déjà effectuées, sans compter les matériaux de surface, les systèmes de stabilisations divers des champs magnétiques, de la vitesse, de la direction, du courant, ect…

 

De plus des témoignages d’ovnis anciens (voire même très anciens) comme ceux relatés au XVIe Siècle :

  • Le 14 Avril 1561 à Nuremberg, ballet aérien d’objets cylindriques largant des disques et des sphères.
  • Ainsi qu’à Bâle le 7 Aout 1566 : ballet de plusieurs heures d’objets sphériques et circulaires sombres ou clairs.
  • Ou encore comme en 1290 à l’abbaye d’Amplefort en Angleterre où un disque argenté volant lentement fut observé…

Témoignages relatés par des gravures et des manuscrits.

 

P 10B

 

Ou bien des témoignages effectués au siècle dernier où même à notre époque, mettant en évidence une capacité technique bien supérieure à la nôtre, correspondant à des systèmes que nous commençons à comprendre (dont M. Petit a donné la description dès 1975).

 

Pour en revenir à la propulsion MHD, elle lève aussi ‘’l’énigme’’ de la lévitation des soucoupes, si l’on veut bien comprendre que l’aérodyne MHD n’est rien d’autre qu’un hélicoptère à hélices électromagnétiques formées par l’association de champ magnétique intéragissant sur le courant électrique circulant dans la ‘’coquille’’ ionisée entourant l’engin, produit par les électrodes.

Ici l’analogie est exacte puisque l’intensité du champs magnétique peut être considéré comme le pas des pâles de l’hélice MHD (donc de l’efficacité, du rendement de celle–ci) ; et l’intensité du courant électrique comme la vitesse de ces pâles !

 

Comme il ne vous est nullement surprenant d’observer un hélicoptère en vol stationnaire ; rien n’est plus facile à l’aérodyne MHD de se stabiliser en plein ciel (avec le bruit en moins) un débit de courant réduit et un écoulement gazeux parfaitement contrôlé.

Si bien contrôlé d’ailleurs que les témoignages d’ovnis passant à la verticale des témoins, n’entendant tout au plus qu’un bourdonnement d’abeilles ; mais ne ressentant nul souffle d’air rejeté vers le bas de l’engin ne sont pas contraires à la physique : il suffit que l’appareil aspire l’air d’au dessus et au lieu de le ‘’souffler’’ vers le bas, le ‘’souffle’’ au niveau de son ‘’équateur’’ c’est–à–dire de façon horizontale, il en résulte une portance vu qu’une masse d’air est descendue !

(Ce comportement serait même nécessaire pour éviter une décharge au sol, ou du moins une instabilité de l’air…)

 

Voici la technologie des ovnis mise enfin à notre portée ; la Science avec l’aide de M. Petit, a apporté beaucoup de réponses dont il faut maintenant en tirer parti !

Comme le principe du générateur thermonucléaire MHD, du système de propulsion MHD (dont les expérimentations ont déjà commencées si on en croit votre photo) ainsi que les possibles actions des rayonnements hyperfréquences sur les tissus vivants : utilisations pour la médecine !

 

P 11A

 

Pour ce qui en est des extraterrestres (les vrais !), car les ovnis ne sont évidemment pas d’origine terrestre comme on l’a vu, on peut dire qu’ils nous observent depuis des siècles, voire même des millénaires !

Ils n’ont aucuns projets d’invasions car d’une part cela ne représente aucun intérêt, ayant expérimenté la supériorité de la vie dans les colonies spatiales (voir le livre « la vie extraterrestre : communications interstellaires, colonisation de l’espace » de Jean–Claude Ribes et de Guy Monnet) et d’autre part ayant aussi appris la valeur de la paix : vivre en bonne intelligence aussi bien entre–eux qu’avec d’autres.

 

De plus ils ne prennent pas officiellement contact avec nous premièrement pour ne pas gravement perturber ‘’l’objet’’ même de leur étude : une société planétaire naissante ;

D’autre part ils nous respectent en nous laissant nous–mêmes trouver NOS solutions à NOS problèmes, car même s’ils auraient de bonnes intentions en nous aidant, ils nous déstabiliseraient par leur simple présence, annihilant du même coup notre originalité, ce qui entrainerait fatalement un rejet de type immunologique : le contact finirait mal pour nous comme pour eux !

 

Pour nous, est enfin venu le temps d’apporter les vraies réponses au ‘’problème’’ des ovnis ; c’est–à–dire que la communauté scientifique admette en son sein un groupe s’occupant sérieusement de ce sujet, comme le propose M. Petit depuis si longtemps !

Les retombées pourraient êtres (comme on l’a précédemment vu) extrèmement fructueuses !

Et feraient taire la cohorte de charlatans, d’illuminés, et diverses dérives dangereuses comme la secte des Raéliens.

 

De plus, favoriser les projets comme MégaSETI au détriment de la recherche sur les ovnis n’est pas forcément un bon calcul : vu que les civilisations avancées peuvent très bien arrêter leurs communications radio en passant à un tout autre type : par exemple les signaux tachyoniques ! (sans doute impossibles.)

 

Enfin, il y aura officiellement contact (si contact il doit y avoir) lorsque l’Humanité aura accédée à une certaine stabilité, et capable de supporter ce contact ; ce qui ne sera pas réalisé avant un bon siècle, peut–être bien plus !

 

 

Dernière modification : 07/09/2010

 

Par : Claude ANDREU ; rominandreu@yahoo.fr

 

Article lié aux Commentaires sur le livre « Les Enfants du Diable », par le lien : https://rominni.wordpress.com/2007/09/27/commentaires-sur-la-livre-les-enfants-du-diable/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :